SGPBanner002
 

 

 

Toutes les informations en actualité avec le Coronavirus se trouvent sur le site Internet des Paroisses du Centre Ville Rive Droite.

 

 

  

 

Pour être tenu-e-s informé-e-s des projets à venir ou de la reprise de nos activités, vous pouvez vous inscrire à notre lettre de nouvelle en-dessous ou suivre notre page Facebook (accessible sans ouvrir un compte) où nous relayons des initiatives venant d’ailleurs ou inscrivez-vous à notre lettre de nouvelles:

.

   

 

Depuis 2007, l’Espace Saint-Gervais propose, les premiers dimanches du mois de septembre à juin, des cultes cantates. Ces cultes sont nés du désir de faire dialoguer musique, liturgie et texte biblique afin de constituer un message vivant et contemporain. Dans un souci de fidélité au œuvres, l’ESG fait appel à des musiciens spécialisés dans la musique ancienne et jouant sur des instruments d’époque.

Organisés par l’Espace Saint-Gervais, les cultes cantates sont nés du désir de faire dialoguer musique, liturgie et texte biblique. Musique et parole s’unissent pour constituer un message vivant et contemporain (plus de détails). Le premier dimanche de chaque mois à 10h au temple de Saint-Gervais.

culte cantate
dimanche 5 décembre 2021 à 10h
H. Grimm Machet die Tore weit 
C. L. Boxberg Machet die Tore weit 
F. Tunder Wachet auf, ruf uns die stimme  
Laurence Mottier, pasteure
Cristiana Presutti, soprano
Catherine Plattner, violon
Agathe Gautschi, cornet à bouquin
Cecilia Knudtsen, viole de gambe
Diego Innocenzi, orgue et direction
  culte cantate
dimanche 2 janvier 2022 à 10h
J. Schelle Wer da gläubet und getauft wird
Jean-Michel Perret, pasteur
Raphaël Hardmeyer, baryton
Catherine Plattner et Marie-Jeanne Sunier, violons
Clément Dami, violoncelle
Gaby Hardmeyer, orgue 
Moment de partage et de méditation animés par des membres du groupe, qui comporte chant, prière, silence, et tourne autour d’un texte biblique que chaque personne laisse résonner en elle, avant d’échanger quelques impressions et de faire place à une interprétation pour les croyants d’aujourd’hui.

Au programme de cette année, le parcours dans le livre d’Esaïe … Le livre d’Esaïe est une œuvre magnifique, longue et complexe, et sa rédaction a été reprise, revue et augmentée au cours d’un demi-millénaire.

Dès le 2 septembre (sauf les jours fériés ou de congé scolaire), chaque jeudi soir de 18h15 à 19h, Jean-Pierre Zurn reprend l’animation de ce moment de partage. Le programme de 2021 – 2022

 

Les réformés s’affirment dans la presse romande


Le journal Réformés, le nouveau mensuel des Eglises réformées romandes, a remplacé les trois journaux d’Eglises réformées de Suisse romande (Genève, Vaud, Berne-Jura-Neuchâtel).

Ce journal est dirigé par Elise Perrier, ancienne rédactrice en chef de La Vie protestante et par le théologien-journaliste Gilles Bourquin.

Objectif de ce nouveau média: « réaffirmer l’identité protestante, avance Elise Perrier. Ce projet a de la cohérence parce qu’on s’unit pour pouvoir délivrer un message fort. Et ça, c’est une des missions importantes de Réformés : être ensemble pour offrir un vrai visage. Bien sûr, nous ferons place à la pluralité des opinions, mais nous avons quand même un message spécifique, une unité. »

Le dernier numéro parle de ‘Intelligence artificielle: les robots vont-ils célébrer le culte?‘. 

Le site web de la Vie Protestante a fait peau neuve et sa nouvelle adresse est: Réformés

 
« De profundis… Ce mot profondeur, emprunté à l’expérience de l’espace, a pris un sens spirituel. Il peut s’opposer à superficiel : la vérité est profonde, elle n’est pas superficielle. Mais aussi à « élevé » : la souffrance est profonde, elle n’est pas élevée. Ainsi, dans les profondeurs, on trouve la lumière de la vérité et les ténèbres de la souffrance. Il y a une profondeur en Dieu, et il y a une profondeur depuis laquelle le psalmiste crie vers Dieu. S’agit-il de deux profondeurs différentes ? Et pourquoi emploie-t-on le même symbole spatial pour l’expérience de la vérité et pour celle de la souffrance ? » voir le text complet